Saviez-vous que...

Saviez vous que vous pouvez résilier un bail en tout temps si vous devez ou souhaitez aller en résidence pour personnes âgées

Services aux entreprises

Nous le savons tous, mais on reporte toujours la question au lendemain. C'est humain. Mais inévitablement, un jour, la réalité nous rattrape.

Un jour, probablement trop tôt à votre goût, vous serez confronté aux conséquences du vieillissement, à la perte d'autonomie ou à des symptômes de l'Alzheimer vécus par un proche ou... par vous-même. Inquiétudes, tracas et 1001 questions chambouleront alors votre quotidien.

Que faire? Où donner de la tête?

  • Est-ce une pension pour personnes âgées, autonomes ou semi-autonomes?
  • Est-ce qu'une résidence, une chambre ou un CHSLD conviendrait mieux?
  • Quelles différences entre une résidence avec simples services et une autre avec des soins évolutifs? Trouver l'endroit qui convient n'est pas si simple.

En offrant à votre personnel l'accès à nos services, vous le soulagerez de ces tracas et vous minimiserez alors les impacts négatifs qu'entraîne habituellement cette situation.

Pour vous, ces impacts peuvent prendre la forme d'une d'assiduité moindre, d'absentéisme ou d'une concentration déficiente au travail pouvant entraîner une possible baisse de la productivité, ou pire, un risque de blessure.

Avec Les Ressources de Marie, vous aiderez non seulement vos employés à passer plus facilement à travers cette étape difficile, mais ils pourront aussi bénéficier de notre expertise en gérontologie, psychologie et relation d'aide... comprise dans notre offre de services!

Pour en apprendre davantage, pour organiser une rencontre d'information avec votre direction ou votre personnel, ou pour obtenir de la documentation relative à nos services gratuits... qui n'ont pas de prix, communiquez avec nous sans aucune obligation de votre part.

Et vous constaterez que vous n'aurez pas à attendre que votre personnel soit confronté à la perte d'autonomie d'un proche pour qu'il apprécie cette attention préventive de votre part.

Résiliation d'un bail.

L'Assemblée Nationale a procédé le 29 novembre 2011 à l'adoption du projet de loi numéro 22, modifiant le code civil concernant certains cas de résiliation du bail d'un logement.

Le délai est réduit de trois mois à deux mois et plus précisément pour les personnes aînées, les personnes âgées admises de façon permanente dans un centre d'hébergement et de soins de longue durée, dans un foyer d'hébergement, dans une résidence privée pour personnes âgées ou dans tout autre établissement, quelle qu'en soit l'appellation, dans lequel sont offerts des soins infirmiers ou des services d'assistance personnelle.

Aussi, un locataire qui ne peut plus occuper son logement en raison d'un handicap. Si, dans l'intervalle de deux mois, le logement est reloué, le locataire, la personne âgée, n'aura pas à assumer le coût du logement, et le locateur devra exclure du coût du loyer pour le locataire qui quitte son logement par obligation ou qui décède, les frais relatifs aux services fournis à la personne pour la résidence pour personnes âgées ou pour le foyer d'hébergement.

Pour que la résiliation du bail puisse avoir lieu, l'avis au locateur doit être accompagné d'une attestation de la résidence pour personnes aînées ou du foyer d'hébergement et dans certains cas, d'un certificat d'un médecin.

Télécharger la documentation

Saviez vous que toute personne âgée de 70 ans et plus et qui rentre en résidence pour personnes âgées, a droit au crédit d'impôt de maintien à domicile. Il est calculé en fonction des revenus, et plus vous avez de services inclus au bail, plus le crédit d'impôt sera élevé.

Saviez vous que nous pouvons vous trouver une convalescence en moins de 24 heures, dés que vous avez la date de votre congé de l'hôpital, appelez nous au 581 741 7773, il nous fera plaisir de vous aider dans cette démarche souvent stressante. Toutes les résidences pour personnes âgées n'offrent pas le service de convalescence et certaines d'entre elles exigent un minimum de temps.

Mieux connaître les différentes formes de démence, pour mieux choisir la résidence!

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler des différentes formes de démences dégénératives. Ce mot, qui, il faut bien l'avouer, n'est pas très élégant, semble bien péjoratif, et pourtant, il est important de bien le comprendre.

Le terme de "démence" désigne les maladies neurologiques caractérisées par une altération des capacités cognitives. Les atteintes sont suffisamment importantes pour entraîner une perte d'autonomie chez le malade. La plupart de ces maladies sont dues à la dégénérescence des neurones, comme la maladie d'Alzheimer.

Les démences dégénératives représentent 90 % des cas de démence. La maladie d'Alzheimer étant la plus connue d'entre elles. Néanmoins, il existe d'autres pathologies qui aboutissent elles-aussi à une perte d'autonomie. Toutes ont en commun une détérioration progressive et  irréversible des neurones. Parfois confondues avec la maladie d'Alzheimer, elles ne touchent pourtant pas les mêmes régions cérébrales et atteignent souvent des sujets plus jeunes.

Démence fronto-temporale

C'est une maladie précoce qui débute vers l'âge de 60 ans, quelquefois un peu avant. Modification de personnalité et de comportement, négligence physique et apathie, sont les premiers signes observés. La personne n'a plus aucun intérêt pour ses proches et peut même se montrer agressive. Marquée principalement par des troubles comportementaux, les pertes de mémoire et du langage, n'apparaîtront que plus tard, c'est la deuxième cause de démence après l'Alzheimer.

Démence à corps de Lewy

C'est un mélange de Parkinson et d'hallucinations visuelles. La mémoire n'est pas forcément affectée. Ce sont les dépôts d'une protéine appelée alpha-synudeine dans les cellules du cerveau qui sont à l'origine de la démence à corps de Lewy. C'est une maladie qui évolue rapidement comparée à la maladie d'Alzheimer.

Démence sémantique

Cette démence est causée par une lésion dégénérative du lobe fronto-temporal gauche. Les conséquences sont la perte de mémoire des connaissances acquises. À mesure que la dégénérescence évolue, les troubles de mémoire s'amplifient. Les personnes atteintes de cette démence oublient et ne savent plus qu'elle est l'utilité des objets de la vie de tous les jours.

La maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une affection du cerveau dite « neuro-dégénérative », c'est-à-dire qu'elle entraîne une disparition progressive des neurones. Ces neurones, qui servent à programmer un certain nombre d'actions, en disparaissant, entraînent une altération des facultés cognitives : mémoire, langage, raisonnement, etc... L'extension des lésions cérébrales cause d'autres troubles qui réduisent progressivement l'autonomie de la personne et la rendent dépendante pour toutes les activités de la vie quotidienne et domestique.

Toutes ces démences ont un point commun certain : la perte d'autonomie, la régression et la dépendance à autrui, ce qui nécessite pour les proches aidants une réorganisation totale dans la vie de tous les jours et une présence constante car la personne âgée atteinte de démence, ne peut et ne doit plus être seule, pour une question de sécurité. C'est pour cette raison qu'à un moment donné, les familles n'auront d'autres choix que de relocaliser  leur proche atteint par la maladie, dans une résidence pour personnes âgées spécialisée dans les troubles cognitifs. Il est important de savoir que ces établissements dotés de personnel qualifié, présent 24/24 h, seront capables de répondre aux besoins en évolution constante et de prodiguer des soins et des services adaptés à chaque étape de la maladie.

Il existe plusieurs résidences pour personnes âgées, capables d'accueillir des personnes atteintes de démence ou de la maladie d'Alzheimer, mais,  toutes n'offrent pas le même niveau de soins. Il est donc primordial d'être bien conseillé et renseigné sur la vocation et les limites de la résidence choisie .Trop de personnes âgées doivent être relocalisées, car la résidence ne peut plus répondre à leurs besoins et cela s'avère, dans le cas de troubles cognitifs, très déstabilisant et perturbant, entrainant la majorité du temps, une détérioration significative de la maladie.

Des résidences, il y en a! Mais où aller? Laquelle me correspond?

Offrent-elles toutes les mêmes services?

Et bien non, il y a différentes catégories de résidences pour personnes âgées.

Connaître les particularités et les limites de services de chacune sera fondamentale pour faire un choix et surtout le BON choix.

Tout d'abord, les résidences pour personnes âgées autonomes : complexes d'habitations avec des appartements allant généralement du studio au 5 1/2. On y retrouve peu de services, beaucoup d'activités et une sécurité 24 h/24, assurée soit par un gardien ou par un (e) préposé (é).

Ensuite, les résidences pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes, là encore des appartements allant du studio au 4 1/2, mais avec plus de services et notamment la présence d'une infirmière et une sécurité 24h/24, ainsi que des services d'aide à la personne tels que l'aide au bain, la gestion des médicaments, le service de buanderie, certaines offrent aussi l'aide à l'habillement. Ces résidences-là proposent généralement tous ces services à la carte, mais elles n'offrent pas de soins, ce qui nécessite une relocalisation en cas de perte d'autonomie.

Parlons maintenant des résidences pour personnes âgées que j'appelle : évolutives : il n'y en a que très peu qui offrent des services et des soins jusqu'en fin de vie, mais ce sont à mon sens, des résidences très intéressantes car vous pourrez penser à un emménagement à long terme. En effet, ce type d'hébergement, vous permettra quoi qu'il arrive, de bénéficier de services et même de soins, susceptibles d'évoluer selon l'état de santé et le niveau de perte d'autonomie de la personne. Une fois installé dans votre appartement autonome, vous pourrez, lorsque votre condition le nécessitera, mettre en place plusieurs services pour vous faciliter la vie. Lorsque la perte d'autonomie s'accentuera, un simple transfert interne, après évaluation des infirmières, permettra l'accès aux unités de soins dans lesquelles, la prise en charge des résidents est totale avec un personnel qualifié, assurant tout l'encadrement, les soins et toutes les précautions nécessaires au bien-être de la personne.

Les petites pensions familiales ont aussi leur place car elles peuvent comporter de nombreux avantages aux personnes âgées qui préfèrent un milieu de vie plus intime, rappelant la vie à la maison, Dans ce cas-ci, ce sont des chambres qui vous y seront proposées en tout inclus, avec quelques fois des services d'aide à la personne, mais pas de soins prolongés.

Pour terminer notre survol, je vous parlerai des résidences de type CHSLD privées. Peu nombreux, ces établissements offrent aux personnes âgées en perte d'autonomie, non autonomes ou atteintes de pertes cognitives, des soins et des services jusqu'en fin de vie en portant une attention bien particulière, au confort, au bien-être et à la sécurité des résidants.

J'ai voulu, en écrivant cet article, vous donner un aperçu des différents types de résidence pour personnes âgées, cela n'étant qu'une ébauche car il y a bien d'autres détails à connaître et à prendre en considération pour faire le bon choix, chaque établissement ayant sa propre vocation en fonction aussi de la certification gouvernementale .

Espérant vous avoir éclairé, contactez-nous pour toutes questions complémentaires.